Spécialiste des compléments alimentaires de grandes marques
Frais de port offerts dès 60€ d'achat*

Bienvenue,
Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Livraison offerte dans60,00 €

Trouverez-vous la clef ? Partie II

Dans la première partie de cet article, nous nous étions concentré sur quelques méthodes d'exercices et notions d'intensité mais aussi de bon sens. Nous allons maintenant nous concentrer sur une activité souvent pratiquée avec erreurs pour la majorité d'entre nous : la perte de poids.

Avec la première partie de l'article, nous avions fait le point sur diverses méthodes d'entraînement physique et sur les notions d'intensité d'exercice. A présente, nous allons nous concentrer sur des questions de régime alimentaire souvent pratiquées avec approximations : la perte de poids.

Plusieurs facteurs entrent en jeu : l'activité physique et ce que nous mangeons, la quantité des calories mais aussi leur qualité. Viennent ensuite les questions physiologiques : métabolisme, morphologie, compléments alimentaires et d'autres facteurs qui leurs sont liés. Maigrir un peu n'est pas simple, maigrir beaucoup l'est encore moins. Encore faut-il avant toutes choses se mettre d'accord sur ce que nous appelons maigrir, perdre du poids avant l'été ou se préparer pour une compétition de bodybuilding ou de fitness sont deux choses différentes.

Quelques considérations générales sur votre capacité à bien maigrir

Pour la majorité des gens (qu'ils soient sportifs ou pas), maigrir s'assimile toujours plus ou moins à une espèce de jeu de yoyo où trois kilos s'en vont et cinq reviennent. J'ai toujours tendance à croire que pour bien maigrir, il faut d'abord bien se connaître. Dans le cas contraire, c'est une perte de temps. La majorité des bodybuilders les plus avancés vous le répèteront certainement. Tout se joue au niveau de la qualité et de la quantité d'aliments et donc de nutriments que vous donnez à votre corps jours après jours.

En tant que bodybuilder, je ne comprends toujours pas pourquoi il est si difficile pour certaines personnes de perdre du poids alors qu'elles pourraient facilement en perdre sans le reprendre en agissant autrement qu'elles le font, c'est à dire avec un peu de bon sens. Rien n'est plus facile pour les athlètes de perdre ou de reprendre quelques kilos. Donc, je suppose qu'en vous donnant la méthode, vous devriez vous aussi réussir, du moins pour la majorité des cas, c'est à dire hors pathologie ou mauvaise volonté.

Une quantité juste de calories et de nutriments avec une qualité alimentaire optimale

Se connaître vous permettra de perdre du poids à votre guise tout en évitant de porter un stress sur votre organisme comme vous l'impose la plupart des régimes. Si vous privez votre corps des nutriments dont il a besoin pour fonctionner, vous posez un stress sur votre organisme. Vous signaler à votre corps qu'il existe désormais un manque. La réaction est immédiate et contre productive : tout ce que vous lui donnerez par la suite sera mis en réserve, c'est le principe de base de survie et votre organisme le connaît bien. Dans ce cas bien précis, vous stockez des graisses au lieu d'en perdre et le phénomène s'accentue dans de larges proportions dès que vous cessez votre régime hypocalorique.

La nature fonctionne comme un gigantesque mécanisme de très haute précision, votre corps en fait partie et il réagit avec exactement la même intelligence. C'est une question de bon sens. Privation = manque = stress = perte rapide de poids = gain de poids encore plus rapide en fin de privation. La meilleure manière pour rater un régime consiste effectivement à faire subir une nutrition hypocalorique à votre corps.

Perdre du poids de manière intelligente demande du temps et de la persévérance

Tout cela pour vous dire que si vous voulez perdre intelligemment quelques kilos, les deux semaines précédent l'été ne vous serons certainement pas suffisantes, profitez plutôt du printemps pour réduire progressivement vos apports caloriques tout en veillant à la qualité de ce que vous mangez. Faites-vous un plan en prévoyant de réduire votre apport calorique de 150-200 calories sur une semaine puis en réduisant à nouveau de cette quantité la semaine suivante tout en continuant de procéder ainsi sur plusieurs semaines suivant le nombre total de calories que vous ingérez. Vous éviterez naturellement de porter un stress important sur votre métabolisme, lequel s'adaptera progressivement.

Avec cette méthode, vous finirez par avoir une idée du nombre de calories que réclame votre métabolisme de base et vous pourrez ensuite ajuster votre régime suivant l'activité physique que vous pratiquez. En ayant une idée de votre dépense calorique avec l'exercice et de la réduction progressive des calories, un moment viendra où vous vous apercevrez de l'efficacité de votre régime, la première, la deuxième ou la troisième semaine. A partir de là, vous prendrez soin de rester au niveau calorique que vous aurez atteint. Par exemple :

Vous démarrez avec un apport de 3200 calories.

- La première semaine, vous réduisez vos apports à 3000 calories

- La seconde semaine, vous consommez ensuite 2800 calories

Si au bout de la deuxième semaine vous commencez à perdre un peu de poids, ajustez plus précisément vos apports caloriques en réduisant un peu moins pendant la troisième semaine, de 150 ou 100 calories par exemple. Vous allez donc commencer à perdre du poids suivant ce que votre métabolisme de base consomme et de l'activité physique que vous pratiquez.. A partir du moment où vous vous stabilisez et que vous connaissez le nombre moyen de calories que vous dépensez avec votre activité physique, vous connaîtrez la consommation moyenne de votre métabolisme de base, un peu comme une règle de trois ou le théorème de Thalès ou encore, une équation à une inconnue.

La qualité de votre alimentation fait partie des aspects primordiaux à considérer: réduisez les graisses saturées au profit des graisses végétales

Question qualité, vous pourrez évidemment réduire votre consommation de graisses saturées, fritures et compagnies… favorisez naturellement les lipides végétales, celles provenant de l'huile d'olive, de lin ou de noix par exemple. N'hésitez pas à prendre un peu de beurre au matin - j'ai bien dit un peu - avec votre tartine, ça ne peut pas vous faire de mal.

Vous pourrez également donner la priorité aux protéines de qualité par rapport aux hydrates de carbones. Les protéines vous aideront naturellement à perdre plus facilement du poids puisque leur digestion réclame une dépense d'énergie plus importante que celle des sucres. Les glucides peuvent simplement être utilisés comme énergie au sein de la cellule ou stockés avec l'aide de l'insuline.

La digestion des protéines est généralement assez lente mais elle vous apporte les acides aminés dont vous avez besoin

Par contre, la digestion des protéines est plus complexe et nécessite de passer par la métabolisation de chaque acide aminé et de former ensuite des sucres dans le cas de l'utilisation énergétique des acides aminés (la plupart sont glucoformateurs). Il y a simplement plus d'étapes à passer pour une digestion complète donc, une plus grande dépense d'énergie pour finaliser le processus.

Pensez également à équilibrer et surtout à fractionner vos repas pour éviter une accumulation trop importante de calories d'un seul coups sur votre estomac. Dans ce cas, la digestion se fait longue et les excès caloriques sont facilement rangés du côté des réserves. Vous pouvez facilement fractionner les prises alimentaires sur 5 ou 6 petits repas, ce qui fera travailler votre métabolisme de manière plus efficace et vous permettra aussi de perdre plus facilement du poids.

Morphologie et régime alimentaire

Bien évidemment, la réussite d'un régime dépendra aussi (et surtout) d'une part de votre métabolisme et d'autre part de votre morphologie. Par morphologie, j'entends la science qu'on appelle somatotype, une branche de la psychologie qui demande cependant une certaine prudence et un peu de recul. Cette 'science' un peu simpliste et réductrice a été inventée par William Sheldon dans les années 1940. Selon lui, il existerait trois caractères morphologiques principaux s'exprimant chez l'être humain :

  • Le mésomorphe qui présente une musculature bien développée, une grande taille et une physiologie solide avec des épaules larges et une taille étroite
  • L'endomorphe qui présente une taille plus petite, un corps lourd et potelé avec des hanches et des épaules de taille égale.
  • L'ectomorphe qui présente un corps fragile, élancé, mince et peu musclé

On considère que chaque être humain est un mélange d'au moins deux types et où un type morphologique domine. J'ai surtout tendance à croire que ces simplifications morphologiques se cachent derrière une espèce de vérité relative et de clichés qui n'ont jamais été démontrés par le moindre début de preuve scientifique. Disons que j'ai la chance d'appartenir à la réduction simpliste de la première catégorie et je prends facilement du muscle tout en profitant d'un métabolisme rapide et d'une prise de graisse difficile. Selon ces schémas grotesques, les endomorphes auront tendance à prendre facilement de la graisse alors que les ectomorphes auront énormément de difficultés à prendre du muscle. Heureusement, chaque individu est d'une grande complexité, tant physiologique que de caractère et ne pourra jamais se réduire à des catégorisations radicales aussi rigides.

Les compléments alimentaires pour la perte de poids

On retrouve sur le marché un grand nombre de compléments en tous genres destinés à la perte de poids. L'éphédrine, à cause des effets secondaires potentiellement dangereux qu'elle pouvait produire a été retiré du marché et d'autres compléments sont apparus, principalement composés à base de plantes et de stimulants.

A moins d'avoir des antécédents médicaux sérieux ou une sensibilité exacerbée à la caféine, la prise de stimulants de manière raisonnable ne pourra pas, a priori, faire de mal, nombreux sont ceux parmi nous qui abusent parfois du café. Disons que le problème se situe plutôt au niveau de la raison d'une prise de substances stimulantes et ces raisons ne sont pas toujours les bonnes. L'excès de travail vous conduit à de plus de fatigue et c'est à ce moment que vous vous dites que vous auriez besoin d'un bon coup de fouet.

Savoir gérer la libération d'énergie sans abuser des stimulants

Cependant, la fatigue s'accumule et les stimulants ne feront jamais que masquer cette fatigue accumulée sans pour autant la réduire. Votre capital fatigue augmente et si le repos ne vient pas compenser le manque d'énergie, la prise de stimulant ne fera jamais que de décaler le problème en l'aggravant sur le long terme (palpitations, fatigue au réveil, insomnie…). Le repos reste dans ce cas votre meilleur atout santé. Cela peut paraître un peu curieux à dire, mais la prise d'un bon café ou d'un thé vous fera le plus grand bien que si vous êtes en forme mais il ne fera que vous desservir si votre fatigue est devenue trop importante et ingérable.

De la même façon, on retrouve parfois dans les compléments alimentaires des minéraux ou des oligo éléments comme le chrome ou le vanadium qui sont nécessaires à votre corps et qui contribuent à améliorer la sensibilité de vos cellules à l'insuline par exemple. Prouvé pour le chrome, cela reste encore assez hypothétique pour le vanadium mais une consommation de ces oligo éléments sur le long terme contribuera à vous retonifier tout en vous aidant à perdre le superflu.

Perdre du poids selon vos objectifs

Je viens de l'évoquer, la méthode la plus efficace pour perdre du poids consiste à s'y prendre à l'avance, la précipitation n'est jamais bonne conseillère. En outre, lorsque vous préparez une compétition de bodybuilding, la perte de poids devient d'autant plus problématique qu'elle risque de s'accompagner d'une perte de masse musculaire. La question de l'alimentation devient d'autant plus critique. Une réduction trop importante des sucres conduira nécessairement à l'utilisation des acides aminés du corps pour vous fournir de l'énergie. Pour contrer ce problème, pensez effectivement au picolinate de chrome mais aussi aux acides aminés branchés avant le sport et à ajouter de la glutamine à votre régime. La glutamine sera alors utilisée par votre corps pour l'énergie en économisant sur vos réserves de protéines.

Conclusion

Perdre du poids est une pratique parfois délicate mais comme toute chose, prendre du temps est parfois nécessaire et bien plus payant que la précipitation. Les méthodes des gourous de magazines minceurs ne feront certainement pas plus de merveilles cet été que l'été précédent, votre corps est une machine complexe et délicate, en prendre soin vous conduira à de plus grandes satisfactions.

D'ici là, sportez-vous bien,

Wanafit.com

N.B : Les conseils ou indications indiqués par cet article ne sont donnés qu'à valeur indicative et pour information. Bien que basées sur des recherches scientifiques sérieuses, ces explications ne vous dispensent pas d'une consultation en cabinet médical et de l'avis de votre médecin.

Vous avez aimé cet article

Article suivant Article précédent

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sur Wanafit sont 100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Chronopost ou Colissimo de 24 à 48h

Retours & échanges

Vous disposez de 30 jours ouvrables pour échanger vos produits

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à nous poser vos questions par e-mail