Spécialiste des compléments alimentaires de grandes marques
Frais de port offerts dès 60€ d'achat*

Bienvenue,
Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Livraison offerte dans60,00 €

Une perception faussée de la réalité

Tout le monde pourrait jetter un oeil critique sur le bodybuilding et ses succès, sur sa popularité grandissante et les innombrables avantages reçus par cette pratique, vraiment gratifiante. C'est effectivement le cas pour une grande majorité des athlètes et bodybuilders qui ne cessent d'affirmer qu'ils amélioent leur santé, leur estime d'eux-même ainsi que leur vision de la vie grâce aux bodybuilding. 

Tout le monde pourra se faire juge du bodybuilding et de ses succès, de sa popularité relative et des bienfaits innombrables gagnés par cette pratique sportive, largement non-problématique. Cela semble effectivement être le cas avec la grande majorité des pratiquants, lesquels ne cessent de dire qu'ils ont amélioré leur santé, leur confiance en eux et leur vision de l'existence à travers le bodybuilding.

Pourtant, il existe un côté sombre de l'histoire, tout comme dans bien d'autres sports. Comme pour toute activité, l'obsession peut parfois montrer son horrible visage et transformer la quête du bodybuilders pour l'excellence physique vers une lutte de tous les instants pour le muscle à n'importe quel prix. Une préoccupation pathologique avec l'augmentation de la musculature pourra se développer et les implications narcissiques donneront naissance à un ego de plus en plus développé et une couse sans fin va finalement commencer. Mais quels sont les causes de cette course du muscle à n'importe quel coût ?

Quand la course à l'hypertrophie musculaire revient à courir après l'horizon

J'imagine que cela dépends des objectifs de chacun mais je pense qu'il est plus raisonnable de dire que si un individu compromet sa santé et sa vie sociale pour 5 kg de muscle en plus, il y a là un mécanisme en action. Je dit cela en pensant au bodybuilder moyen à l'esprit. Le culturiste qui ne gagnera probablement jamais un titre national et encore moins le Mr. Olympia, ferait bien d'adopter une approche raisonnable de la prise de masse musculaire. Pour devenir le meilleur, ils pourront toujours travailler dur et se baser sur un style de vie sain. De même, à entretenir des objectifs réalistes, déterminés par la destinée et une pensée logique.

Tout sacrifier, y compris sa santé mentale et sa santé tout court est peut-être une option pour un nombre très peu élevé d'élus, génétiquement favorisés. Pour la majorité d'entre nous, une approche raisonnable est certainement la meilleure des solutions.

Le bodybuilding porté à l'extrême est source de graves problèmes de santé

Le bodybuilding pris à l'extrême, avec ces incessantes utilisation de drogues dangereuses et ses obsessions diverses peut, tout en bas de l'échelle, causer des problèmes de santé encore relativement mineurs et peut-être de sévères désordres à terme. A l'autre bout de l'échelle, la mort ou de très sérieux problèmes mentaux pourront apparaître. En fait, le bodybuilding s'est développé une réputation négative basée sur certaines des actions malsaines de ce genre de pratiquants.

Cette notion de pensée obsédée en relation au bodybuilding est toujours présente dans les actions et pensées du processus que l'on a appelé désordre dysmorphique du muscle. (Muscle Dysmorphic Disorder en anglais (MDD)). Parfois, appelé "Bigorexie", le MDD, la quête obsessive pour le muscle, est considérée comme étant à l'opposé de l'anorexie nerveuse, une pathologie liée à la perte de poids.

Le Désordre Dysmorphique Musculaire entraine parfois des comportements à risque dont la prise de produits dopants

Les sportifs atteint de MDD ou Muscle Dysmorphic Disorder, ont été étudié au moins dans une étude (Olivardia, Pope, & Hudson, 2000). Il s'agit d'une obsession liée à la peur de devenir petit et sous développé même s'il y a suffisamment de preuves qui prouvent le contraire. Elle peut très bien s'exprimer de manière compulsive et susciter la prise de susbstances dopantes pour améliorer la performance et corriger le 'soi disant déficit'. La dysmorphie du muscle peut interférer avec les préoccupations sociales et d'autres occupations et causer une détresse subjective.

Cet article va traiter des aspects problématiques du bodybuilding, et plus particulièrement de l'obsession du MDD. Il existe heureusement des moyens de bénéficier des bienfaits du style de vie du bodybuilding sans pour autant en faire une obsession et de la même manière, ne pas en oublier les autres aspects de la vie.

MDD ou Bigorexie: Qui est en danger et à quel degré est-ce répandu ?

Le MDD affecte autant les hommes que les femmes bodybuilders. Partant du principe que l'image culturelle définie de l'homme et un peu plus associée avec le muscle alors que la femme est, dans l'idéal de type petite et fine, on peut suspecter une plus grande incidence chez les hommes.

Cependant, il n'y a pas de statistique pour le prouver. Un patient est diagnostiqué de MDD lorsqu'il montre que des répercussions affectent significativement sa vie d'une manière négative. Avant le MDD, un diagnostique similaire été donné aux personnes qui souffraient de défauts physiques perceptibles.

Synonyme de Bigorexie, le Body Dysmorphic Disorder est un trouble psychique qui affecte un certain nombre de bodybuilders

Le désordre dysmorphique du corps (Body Dysmorphic Disorder en anglais (BDD)) était le nom exact donné à ces individus. Pourtant, la popularité du bodybuilding est venue de l'importance du gain musculaire et de l'émergence du MDD (sous-groupe du BDD). On a pu suggérer que les deux troubles, avec la Bigorexie, étaient très similaires.

Une équipe internationale de chercheurs a conduit une étude basée sur 24 hommes avec le MDD qui faisait preuve d'une pathologie très importante (Olivardia, Pope, & Hudson, 2000). Cette étude a finalement révélé que 50% de ces hommes passait trois heures par jour à penser à leur masse musculaire.

Bien plus, 58% d'entre eux faisaient preuve d'un évitement modéré ou sévère de leurs activités et 54% firent preuve de peu ou d'aucun contrôle sur leurs habitudes alimentaires sportives et leur régime alimentaire de musculation. "Il apparaît que les désordres produisent une morbidité substantielle, associée avec des comportements mal adaptés tel que l'abus de stéroïdes anabolisants, ce qui peut avoir d'importantes implications sur la santé publique" conclurent les chercheurs.

La Bigorexie ou MDD est un trouble psychologique reconnu par la médecine et la recherche scientifique

Le directeur des recherches, Harrison Pope, ajouta "le patient typique de MDD se regardera dans le miroir et se verra en mauvaise condition". D'autres conséquences du MDD se traduisent par des interférences avec les études ou la carrière et un manque de goût dû à une conscience du soi excessive avec des inquiétudes constantes quant à la crainte de se sentir petit et faible. L'abus de stéroïdes anabolisants est aussi une implication majeure.

L'étiologie du MDD est ouverte à la spéculation à ce point mais il existe certaines preuves qui suggèrent l'existence d'un facteur d'influence : les influences socio-culturelles tel que celui de l'image de l'homme "idéal" peut causer le développement d'une obsession pour l'acquisition de ce genre de physique. Les stars de cinéma et même les jouets d'enfants, sont devenus extrêmement musclés ces derniers temps. Cela renforce une certaine image et perpétue probablement l'idée de "la masse à tout prix" parmi les bodybuilders.

Des possibilités d'action contre le MDD ou la Bigorexie

De fait, le MDD peut potentiellement détruire une vie alors que l'obsession ne cesse de s'aggraver. Pour l''individu diagnostiqué avec un MDD, il est recommandé que les membres de la famille et les amis essaient de persuader l'individu de se concentrer sur d'autres aspects de la vie, de se focaliser un peu plus sur les autres.

Malheureusement les individus MDD n'écouteront pas ces conseils, choisissant à la place de poursuivre leurs habitudes destructives basées sur l'idée qu'ils sont petits. L'étape suivante est généralement de type thérapeutique comportementale et cognitive (une méthode qui part du principe que nos pensées contrôlent nos comportements) combinée avec une médication.

Quand le bodybuilding tourne à l'obsession, la santé et la vie sociale risquent d'en souffrir

La meilleure solution à cette obsession serait de continuer à s'entraîner dur avec à la pensée, des muscles énormes mais aussi en faisant un pas en arrière et en pensant à des choses un peu plus réalistes. Si de nombreuses personnes, moi inclus, aiment à penser qu'il ont une obsession saine pour le bodybuilding et sont capable d'équilibrer leur sport avec les autres facettes de elur vie, certaines gens poussent les choses à l'extrême.

Pourquoi ? Peut-être parce qu'ils voient l'importance du bodybuilding dans leur vie en termes idéalistes, hors du contexte de leur existence réelle. Par exemple, pourquoi voudrais-je ressembler à Ronny Coleman ou Jay Cutler alors que je n'atteindrai jamais leur développement.

Commencer par se fixer des objectifs athlétiques réalistes...

La clé est de bâtir un plan en terme d'objectifs sportifs atteignables et quand ces objectifs sont atteints, de se porter vers le suivant. En d'autres mots, de connaître vos limitations et de faire votre plan en fonction de ces dernières. Il n'y a rien de mal avec le fait de vouloir repousser les frontières physiques aussi loin qu'elles peuvent être repoussées, aussi longtemps que l'obsession ne vient pas s'imposer comme un sous produit de votre passion.

Il est important de noter que les gains musculaires sont appréciables et que nous ne pouvons gagner que lorsque tous les aspects du style de vie bodybuilding sont présents et particulièrement un, l'entraînement naturel. Le régime alimentaire, l'entraînement, le repos et la tranquillité émotionnelle sont les clés de ce style de vie.

Wanafit.com

N.B : Les conseils ou indications indiqués par cet article ne sont donnés qu'à valeur indicative et pour information. Bien que basées sur des recherches scientifiques sérieuses, ces explications ne vous dispensent pas d'une consultation en cabinet médical et de l'avis de votre médecin.

Vous avez aimé cet article

Article suivant Article précédent

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sur Wanafit sont 100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Chronopost ou Colissimo de 24 à 48h

Retours & échanges

Vous disposez de 30 jours ouvrables pour échanger vos produits

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à nous poser vos questions par e-mail