Spécialiste des compléments alimentaires de grandes marques
Frais de port offerts dès 60€ d'achat*

Bienvenue,
Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Livraison offerte dans60,00 €

Les acides aminés essentiels

Comme vous le savez déjà, les protéines sont constitués d'acides aminés, ou plutôt, disons qu'un groupe d'une cinquantaine d'acides aminés au moins, vont constituer une protéine. En dessous de ce seuil, on parlera plutôt de polypeptides et de peptides. Sur le plan de la biochimie humaine, on considère que 21 acides aminés entrent dans la composition de nos tissus et qu'ils sont quotidiennement codés par notre système génétique pour refaire des protéines ainsi qu'un nombre incalculable de molécules ou de composants de notre système organique et cellulaire. A part ces 21 acides aminés (certains en considèrent 22 acides aminés), il en existe d'autres, qu'ils possèdent leur propre structure moléculaire (L-Ornithine par exemple), qu'ils soient assemblés à partir d'autres acides aminés (L-Carnitine...) ou que leur structure ressemble fortement à un acide aminé lui-même (la Taurine par exemple).

Les acide aminés essentiels doivent provenir de notre alimentation quotidienne

De ces 21 acides aminés, certains d'entre eux doivent être apportés à notre corps car nous ne pouvons pas les synthétiser in vivo. D'autres sont considérés comme non essentiels car nous pouvons en faire la synthèse à partir de nos stocks d'acides aminés existants. D'autres enfin, sont parfois considérés comme semi-essentiels car la recherche scientifique a observé que leur stock pouvait être dangereusement réduit dans certaines situations, c'est probablement le cas de la glutamine par exemple. D'autres encore, comme l'arginine, ne sont considérés comme essentiels que pour le nourrisson, qui ne peut en fabriquer lui-même à son âge.

Toujours est-il que les acides aminés devront être apportés chaque jour par les sources de protéines que nous consommons. Cependant, toutes les protéines ne sont pas équivalentes en termes de qualité et de richesse en acides aminés. Généralement, on considère que les protéines animales sont d'une plus grande qualité nutritionnelle alors que les protéines végétales sont d'une qualité moindre, du fait précisément du manque d'acides aminés essentiels qu'elles contiennent. Cette qualité est généralement déterminée par différentes méthodes de comparaison mais la richesse relative en acides aminés essentiels et leur équilibre les uns par rapport aux autres représente le critère majeur de considération d'un aminogramme, ou groupe d'acides aminés, en relation les uns les autres.

Les 8 acides aminés essentiels à notre équilibre organique et métabolique

Parler d'acides aminés essentiels, c'est dire que notre corps ne sait pas les synthétiser. Cependant, il s'agit d'un principe assez relatif car dans certains cas, un individu n'est pas capable de synthétiser un acide aminé. Dans ce cas, même un acide aminé non-essentiel pourrait le devenir. Sinon, on considère que l'être humain a besoin de 8 acides aminés essentiels dont la valine, la leucine et l'isoleucine (les fameux BCAA), la thréonine, la phénylalanine, le tryptophane, la lysine et la méthionine.

La L-Valine : Elle est impliquée dans le métabolisme de création d'énergie, elle contribue aux apports de substrats énergétiques au niveau cellulaire. Elle intervient également au niveau du système nerveux. Principalement retrouvée dans les viandes et les poissons, elle est aussi retrouvée dans certains crustacés.

La L-Leucine : Egalement présente dans les viandes en bonne quantité, dans les germes de blé, le thon, le riz complet ou le saumon, le leucine est particulièrement importante puisqu'elle permettrait de conserver une balance azotée positive et donc, elle favoriserait l'anabolisme et la synthèse des protéines cellulaires.

La L-Isoleucine : Comme sa proche cousine la L-Valine, l'isoleucine intervient sur le métabolisme énergétique mais aussi au niveau de l'élaboration des globules rouges (les hématies) et de l'équilibre de la glycémie. Les sources d'isoleucine sont les viandes, les amandes, le lait et le gruyère.

La L-Thréonine : Cet acide aminé est principalement impliqué dans la formation du collagène, de l'élastine ou de l'émail des dents par exemple. La thréonine est également impliquée dans la régulation des échanges entre le sang et l'intestin. On retrouve la thréonine dans les produits laitiers, certains poissons comme le thon et les viandes.

La L-Phénylalanine : Il s'agit d'un acides aminé essentiel impliqué dans le fonctionnement du système nerveux et notamment les processus impliquant les neurotransmetteurs. Elle intervient sur la mémoire, sur l'humeur ou le raisonnement lié à l'apprentissage des tâches. Comme la plupart des acides aminés essentiels, la phénylalanine est retrouvée dans les viandes, les poissons, le fromage ou le soja.

Le L-Tryptophane : Cet acide aminé est impliqué dans la régulation de l'humeur mais aussi du sommeil ou de l'appétit. On retrouve le tryptophane dans les viandes, le poisson mais aussi dans les lentilles.

La L-Lysine : Il s'agit d'un acide aminé impliqué dans la formation de l'ossature ainsi que dans celle du collagène, propriété partagée avec la Thréonine. La lysine intervient également au niveau du système immunitaire et du métabolisme énergétique. Aujourd'hui, la lysine est associé à la thérapie de l'herpès labial.

La L-Méthionine : La méthionine est un acide aminé un peu particulier dans le sens où il est doté d'un potentiel antioxydant élevé. Il prend également part à la synthèse de certains neurotransmetteurs. La méthionine est présente dans le lait, la viande et certains crustacés.

Vous avez aimé cet article

Article suivant Article précédent

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sur Wanafit sont 100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Chronopost ou Colissimo de 24 à 48h

Retours & échanges

Vous disposez de 30 jours ouvrables pour échanger vos produits

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à nous poser vos questions par e-mail