Spécialiste des compléments alimentaires de grandes marques
Frais de port offerts dès 60€ d'achat*

Bienvenue,
Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Livraison offerte dans60,00 €

La définition musculaire

La plupart des bodybuilders, débutants ou athlètes plus confirmés, utilisent souvent le principe de la prise de masse, directement suivi par une phase de perte de poids – ou phase de définition musculaire – afin de faire ressortir la musculature gagnée grâce à l'entraînement et à l'alimentation hypercalorique, tout en présentant un taux de graisse particulièrement réduit. Tout comme pour la prise de masse musculaire (qui passe d'ailleurs souvent par une prise de poids) la phase de sèche nécessite d'opter pour un processus de perte de poids bien précis en essayant de retenir un maximum de muscles, tout comme la prise de masse a pour but de vous faire gagner un maximum de muscle mais cette fois, dans le sens opposé, avec le risque d'un gain relatif en graisse.

Gagner en définition musculaire demande une connaissance parfaite de son métabolisme

Si la plupart des sédentaires deviennent sportif pour perdre du poids, ils commettent aussi un grand nombre d'erreurs, notamment celui de perdre du muscle plus que la graisse elle-même, ce qui ne fait qu'accentuer le problème, les muscles étant le moteur principal de dépense énergétique. Cependant, lorsqu'il s'agit d'améliorer la définition musculaire d'un bodybuilder, le même problème se pose au niveau de la perte de muscle puisque les calories vont être réduites, même si un bodybuilder connaît infiniment mieux son corps et son métabolisme qu'un sédentaire nouveau venu dans le monde du sport, et même bien mieux que la plupart des athlètes.

Au plus vous serez sec, au plus vous risquez de perdre du muscle

En effet, à partir d'un certain niveau d'indice corporel (disons 7 à 8% de graisse corporelle) les risques de catabolisme des fibres musculaires augmentent dangereusement puisque l'organisme va se placer systématiquement en mode défense pour répondre au stress causé par une perte ultime de ses réserves caloriques. Pour contrer ce risque (outre les habituels anticataboliques du type HMB, BCAA, glutamine ou leucine), le succès ou la perte de muscle va dès lors se jouer sur un équilibre précis entre les dépenses énergétiques et les apports nutritionnels.

A cet fin, il sera sans doute plus profitable aux bodybuilders arrivés à ce stade de réduire les exercices de cardiotraining au profit d'exercices de musculation à séries longues, ceci afin de garder la tonicité musculaire et la stimulation neuro-musculaire à un niveau élevé plutôt que de perdre une quantité dangereuse de calories qui ne ferait que précipiter la perte de muscle gagné après des mois d'entraînement intenses. C'est également à ce moment que les apports nutritionnels devront être les plus précis, tant en qualité qu'en qualité. A ce sujet, n'oubliez pas de comptabiliser l'impact des brûleurs de graisse sur la perte énergétique, si vous en utilisez un.

Vous avez aimé cet article

Article suivant Article précédent

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sur Wanafit sont 100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Chronopost ou Colissimo de 24 à 48h

Retours & échanges

Vous disposez de 30 jours ouvrables pour échanger vos produits

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à nous poser vos questions par e-mail