Spécialiste des compléments alimentaires de grandes marques
Frais de port offerts dès 60€ d'achat*

Bienvenue,
Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Commander

Livraison offerte dans60,00 €

Ce qu'il faut savoir sur vos hormones

A lire des magazines, et c'est une activité parfois sous estimée chez les bodybuilders, vous savez que les hormones (les messagers de votre corps pour caricaturer grossièrement) ont une grande part à jouer dans la réussite sportive et la prise de masse, le dopage nous le rappelle parfois, malheureusement. 

A lire des magazines, et c'est une activité parfois sous estimée chez les bodybuilders, vous savez que les hormones (les messagers de votre corps pour caricaturer grossièrement) ont une grande part à jouer dans la réussite sportive et la prise de masse, le dopage nous le rappelle parfois, malheureusement. Toujours est-il que ces éléments essentiels à votre organisme ne sont pas toujours bien compris par la plupart d'entre nous, nous ne sommes pas tous endocrinologues ou passionnés de biochimie, ce qui est mon cas depuis fort longtemps. En effet, il m'est difficile de faire quelque chose sans en comprendre le fonctionnement détaillé, cela me permet maintenant de vous informer. 

Le monde de l'endocrinologie est cependant complexe, tout comme peut l'être n'importe quel autre domaine médical avec ses noms barbares et tortueux. Je vais cependant essayer de vous éviter les processus enzymatiques et autres cofacteurs biochimiques en vous expliquant simplement le fonctionnement hormonal de votre corps par des termes simples et des analogies adaptées. 

Commençons simplement par dire qu'une hormone est un messager chimique qui emprunte le flux sanguin ou la sève pour les plantes. Pour faire une analogie, une hormone se comporte un peu comme votre facteur. Il distribue le courrier et vous le lisez. Vous êtes ensuite influencé par cette lecture d'une certaine manière (factures, publicités, cartes postales…) et vous agissez alors d'une certaine manière. Au niveau hormonal, c'est exactement pareil. Vos cellules sont influencées par le message qu'elles reçoivent par les hormones. 

Les hormones interagissent donc avec vos cellules pour en modifier le comportement ou les interactions de très nombreuses manières. De même, la sécrétion hormonale est influencée par de très nombreux facteurs : stress, environnement, adaptation physiologique ou nutrition. Certaines substances en macro ou micronutriments influencent parfois radicalement la sécrétion hormonale comme le sucre pour l'insuline ou la glutamine, l'arginine et l'ornithine pour l'hormone de croissance par exemple. 

Nous pouvons dès à présent nous intéresser aux hormones qui influencent nos performances sportives de manière positive ou négative. L'ensemble du système endocrien humain nous rappelle cependant que tous les hormones ont leur utilité, qu'elles soient anabolisantes (construction du muscle) ou catabolisantes (réduction de la masse musculaire et augmentation des stocks de graisse). Cependant, les adeptes de la musculation, du fitness et du bodybuilding préfèreront certainement optimiser l'anabolisme (gain en muscle) et réduire le catabolisme (stockage des acides gras). 

L'insuline, l'hormone aux deux visages

Sous estimée il y a encore quelques dizaines années, l'insuline est pourtant d'une nécessité cruciale pour vos progrès en termes de stockage et d'utilisation de l'énergie au sein de la masse musculaire. L'insuline est une hormone hypoglycémiante, ce qui veut dire qu'elle est indispensable à la réduction du taux de sucre sanguin et à son passage, puis à son utilisation par vos cellules. Elle permet la pénétration et la consommation du glucose en stimulant la synthèse du glycogène (au niveau du foie et des muscles), la forme de sucre utilisable par vos cellules pour la production d'énergie musculaire. Pendant l'exercice, l'insuline permet au glucose de passer les membranes cellulaires et d'être rapidement métabolisé ; elle permet aussi d'accélérer la récupération en refaisant les stocks de glycogène au niveau musculaire et hépatique (bien que le glycogène du foie soit utilisé en priorité par le cerveau).

L'insuline est donc d'une importance capitale pour les sportifs, on en parle souvent à propos du transport de la créatine depuis la circulation sanguine jusqu'à sa métabolisation par les cellules musculaires. De nombreuses marques de compléments alimentaires proposent d'ailleurs aujourd'hui un grand nombre de suppléments censés optimiser le fonctionnement de cette hormone clé pour le culturiste et l'adepte du fitness. Certains minéraux comme le chrome ou, de manière plus contestée, le vanadium, auraient une action favorable sur le bon fonctionnement de l'insuline. 

La réponse de Twinlab à l'optimisation cellulaire 

Le revers de la médaille concerne évidemment l'aspect hypoglycémiant de l'insuline et sa capacité à favoriser le stockage des lipides dans les adipocytes, à réduire la lipolyse (brûlure des graisses pour produire de l'énergie) et à activer la synthèse des acides gras. On peut donc affirmer que dans certains cas, l'insuline favorise l'anabolisme lorsque le besoin de sucres est important et que la totalité peut être métabolisée à l'intérieur des cellules mais dans le cas contraire, un excès de sucre entraînera nécessairement une sécrétion excessive de l'insuline et un stockage des sucres au niveau des adipocytes. 

Le glucagon quant à lui, est l'opposé exact à l'insuline, il est hyperglycémiant et n'entre en jeu que lorsque le taux de sucre sanguin est particulièrement faible (en-dessous de 0,65 g/L). Il intervient sur le foie pour lui faire libérer du glucose et ramener le taux de sucre à 1g/L. 

La testostérone, l'hormone du Bodybuilding

Prenons garde à ne pas faire d'amalgame avec la question du dopage, la testostérone est une hormone naturellement secrétée chez l'homme, elle est nécessaire au bon fonctionnement du métabolisme, à l'accroissement de la masse musculaire, à l'apparition et au maintien du caractère viril parmi d'autres fonctions essentielles.

Aujourd'hui, un grand nombre de compléments alimentaires, le plus souvent basés sur des extraits végétaux comme le tribulus, se développent dans le but de favoriser une sécrétion optimale de cette hormone et de profiter des bienfaits qu'elle apporte à la santé.

La formule de Controlled Lab est complète et sans stimulant 

La testostérone est une hormone psychostimulante, c'est-à-dire qu'elle a un effet positif sur la motivation et l'envie, un élément non négligeable pour le sportif. Elle permet une augmentation de la masse musculaire comme nous le disions, ainsi que de la force et de la résistance à la fatigue (l'intensité de l'exercice est donc augmentée). Les capacités de récupération sont également nettement améliorées, ce qui en fait une hormone cible pour le dopage. 

L'hormone de croissance, l'allié de notre masse osseuse

Aussi appelée somatropine, l'hormone de croissance stimule naturellement la croissance et la reproduction cellulaire. Sa sécrétion par l'hypophyse se fait par pulsions récurrentes au cours du sommeil ou à la suite des repas, d'un effort physique ou encore, à cause du stress.

Elle est donc responsable de la croissance physique jusqu'à la puberté mais sa sécrétion ne s'arrête pas pour autant, même si elle a tendance à diminuer avec l'âge. L'hormone de croissance joue aussi un rôle clé dans un grand nombre de fonctions métaboliques comme pour la reproduction, notamment.

Elle intervient également sur le bien être général, le maintien d'une masse grasse modérée et favorise la croissance de la masse musculaire maigre. Elle prend soin du maintien et du renouvellement de nos os, des cartilages, tendons de notre corps et de notre système immunitaire. Son action s'exerce principalement par le biais de ses métabolites comme l'IGF 1 et 2 ainsi que de nombreux autres facteurs de croissance.

Pro Hgh de Scientec Nutrition est un des sécrétagogues les plus appréciés sur le marché 

La stimulation générale de l'hormone de croissance est aujourd'hui bien connue, certains acides aminés spécifiques ainsi que certains extraits végétaux favorisent naturellement la sécrétion de cette hormone, ont appellent ces compléments des sécrétagogues. De nombreuses marques proposent leurs compléments suivant leurs formulations propres, il devient donc difficile de ne pas trouver la formule qui correspondra le mieux à votre métabolisme. 

Les hormones catabolisantes

Le catabolisme s'oppose à la synthèse organique, caractérisée par l'anabolisme comme nous venons d'en discuter. Ce processus concerne donc la deuxième phase du métabolisme, un système de destruction des tissus néanmoins nécessaire pour le fonctionnement adéquat du corps humain même si les athlètes chercheront naturellement à favoriser les réactions anabolisantes. Tout comme pour l'anabolisme, le catabolisme est dirigé par des hormones. 

L'exemple le plus connu d'hormone catabolisante est celui du cortisol. Cette hormone permet au corps de réagir rapidement en dégradant les tissus en cas de besoin et sous l'influence du stress. Le métabolisme de cette hormone est lui-même contrôlé par une autre hormone, l'ACTH. Cette hormone permet de réguler l'action du cortisol par le biais de cycles très précisément réglés.

Le cortisol stimule l'augmentation du sucre sanguin à des fins de production énergétique rapide, un peu comme l'adrénaline mais par un mécanisme différent. Il stimule également la dégradation des protéines et des graisses dans la plupart des tissus, sauf ceux du système nerveux. 

L'action du cortisol est donc inévitable pour l'athlète puisqu'elle est tout à fait nécessaire au bon fonctionnement du métabolisme et à la survie, tout simplement. Cependant un excès de cortisol, dû au stress, à un manque de sommeil ou à d'autres facteurs n'est pas souhaitable dans le cadre sportif. Certaines études sur la vitamine C ont cependant mis en évidence son influence sur la sécrétion de cette hormone, une dose de 3 grammes par jour de cette vitamine permettrait une atténuation de la sécrétion du cortisol. 

Quoi qu'il en soit, ne perdaient pas de vue qu'une alimentation correcte, riche en macro comme en micro nutriments, un repos suffisant et une hygiène de vie parfaite, sont indispensables à vos progrès en salle. Par principe, n'éliminez jamais les graisses essentielles de votre alimentation (Omega 3,6 et 9) puisqu'un grand nombre d'hormones (sous forme stéroïdes, peptidiques…) sont fabriquées à partir du cholestérol. Un déficit de graisse dans votre alimentation vous conduira nécessairement à une baisse du taux de testostérone dans le sang. 

Sportez-vous bien,
Eric


N.B : Les conseils ou indications indiqués par cet article ne sont donnés qu'à valeur indicative et pour information. Bien que basés sur des recherches scientifiques sérieuses, ces explications ne vous dispensent pas d'une consultation en cabinet médical et de l'avis de votre médecin. 

1 PETERS E;M, ANDERSON R., Vitamin C supplementation attenuates the increases in circulating cortisol, adrenaline and anti-inflammatory polypeptides following ultramarathon running. PMID: 11590482

Vous avez aimé cet article

Article suivant Article précédent

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sur Wanafit sont 100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Chronopost ou Colissimo de 24 à 48h

Retours & échanges

Vous disposez de 30 jours ouvrables pour échanger vos produits

Besoin d'aide ?

N'hésitez pas à nous poser vos questions par e-mail